Vous êtes ici : Destinations >Afrique >Zimbabwe >Conseils aux voyageurs

Conseils aux voyageurs - Zimbabwe

Conseils aux voyageurs

Zimbabwe

Monnaie
L’unité monétaire du Zimbabwe est le dollar Zimbabwéen mais il est conseillé de prévoir des USD en petites coupures.

Horaires d’ouverture des banques
Lundi-Mardi…………………………..9h00-14h30
Mercredi……………………………….9h00-12h00
Jeudi-Vendredi……………………….9h00-14h30
Samedi…………………………………8h00-10h45.

Cartes de crédit
Les cartes Visa et Mastercard sont acceptées dans la plupart des établissements. Une pièce d’identité pourra vous être demandée.

Taxes d’aéroport
• Une taxe d’entrée ou de sortie du territoire peut être demandée à l’aéroport du Zimbabwe. Le montant de la taxe et la période d’application ne nous sont pas toujours communiqués par les autorités locales.
• A ce titre, il vaut mieux prévoir des espèces en dollars US ou en monnaie locale (20 à 40$ par personne).
Assurances
Vous pouvez être amenés à annuler ou à reporter votre voyage. La souscription facultative à un contrat d’assurance couvrant les conséquences de certains cas d’annulation est fortement conseillée par Tselana Travel.

Santé
• Vaccination contre la fièvre jaune obligatoire si vous arrivez de Zambie ou d’Afrique de l’Est.
• Traitement antipaludéen obligatoire. Consultez votre pharmacien.
Bagages
• Si vous êtes amenés à effectuer des transferts aériens en avion privé, soyez avisés que vous n’avez droit qu’à 15 kgs de bagages par personne dans des bagages souples de préférence.
• Si votre séjour est relativement long, sachez que la blanchisserie est incluse dans le prix de la plupart des réserves privées.

Emporter
• Lunettes de soleil et chapeau.
• T-shirts et sweat shirts.
• Shorts et pantalons.
• Chaussures de marche et chaussettes.
• Maillot de bain.
• Anorak chaud en hiver.
• Appareil photo et jumelles.
• Si vous employez des verres de contact, prévoyez d’emporter une paire de lunettes de remplacement en cas d’irritation à la poussière.
• Une tenue habillée.
• Un imperméable pour les mois de janvier à mai.
• Trousse médicale élémentaire (aspirines, pansements, Immodium, crèmes antiseptiques, Anti paludéen).
• Crème solaire et anti-moustiques.
Climat
• Les saisons sont inversées par rapport à l’hémisphère Nord.
• De novembre à mars, c’est l’été. Journées ensoleillées (20-30°) et pluies sous forme d’averses en fin de journée.
• De mars à avril, c’est l’automne. Fin de la saison des pluies.
• De mai à août, c’est l’hiver (10-20°). Nuits très fraîches, paysages arides. Les animaux se regroupent autour des points d’eau, les safaris deviennent plus gratifiants.
• D’août à octobre, c’est le printemps (période chaude, jusqu’à 40). L’eau se fait de plus en plus rare, les occasions de voir les animaux sont plus belles, le cycle recommence avec les premiers nuages.
Formalités
• Pour les ressortissants de l’union européenne, le passeport est exigé, valable au moins six mois au-delà de votre retour en Europe.
• Prévoir 4 pages blanches consécutives au minimum sur le passeport.
• Visa délivré sur place et gratuitement pour le Botswana.
• Visa délivré sur place pour le Zimbabwe (35 USD par personne à ce jour).
• Prévoir des espèces.
Eau
Eau minérale recommandée.

Électricité
• Alimentation électrique en 220-240 volts. Les prises nécessitent un adaptateur. Il serait prudent d’en prévoir un.
• Certains lodges n’assurent pas une alimentation toute la nuit ou n’éclairent que les parties communes.

Pourboires
• Les bars et restaurants n’incluent pas le service dans la note et il est d’usage de d’ajouter 10% au montant de l’addition.
• Dans les aéroports et les hôtels, laisser 2 à 3 P par bagage au porteur.
• Dans les réserves, le pourboire est à votre discrétion. Vous pouvez en laisser un au nom du Ranger, un autre à celui du tracker et un troisième à l’ensemble du staff du lodge (coutume la plus courante) ou ne laisser qu’une enveloppe commune qui sera divisée en trois. N’hésitez pas à demander conseil au lodge même.
Sécurité
• Zones déconseillées sauf raison impérative :
Mine de Marange : l’accès aux champs diamantifères de Marange (environ 50 km au sud-ouest de Mutare) demeure contrôlé. Il est vivement déconseillé de s’y rendre, sauf raison impérative et motif professionnel précis. Il est également déconseillé de céder aux offres que pourraient faire des vendeurs de diamants non agréés. Toute acquisition dans de telles conditions exposerait aux peines prévues par la loi, rigoureusement appliquées.
Frontière nord avec le Mozambique : en raison de la présence de nombreuses mines antipersonnel dont le déminage est très partiel, il est fortement déconseillé de se rendre dans cette zone sauf raison impérative et de se déplacer en dehors des routes principales.
• Malgré les difficultés économiques et sociales, la situation sécuritaire du pays est globalement bonne. Le climat politique est désormais assez largement apaisé. Le risque d’agitation sociale ne peut toutefois être écarté en raison de la situation économique. Comme partout, il convient, en cas de manifestation, d’éviter tout rassemblement ou mouvement de foule.
• La délinquance est globalement faible. La petite délinquance s’exerce surtout à la tombée de la nuit aux abords des grands hôtels, des banques, des distributeurs automatiques de billets et dans certains jardins publics. La plupart de ces lieux sont toutefois gardés par des vigiles. Le centre de Harare étant peu fréquenté, il est déconseillé d’y circuler à pied à la nuit tombée.
• Compte tenu de l’augmentation du nombre d’agressions perpétrées, la nuit, sur la route reliant l’aéroport au centre-ville, il est vivement conseillé d’éviter une arrivée tardive ou, à défaut, de prévoir un accueil.
• Pour les automobilistes, il convient d’être vigilant la nuit, à l’entrée des résidences et aux carrefours, plus spécialement ceux munis de feux de signalisation. La nuit, le franchissement des feux rouges est toléré. Garder les portes des véhicules verrouillées ; éviter d’ouvrir les vitres à l’arrêt ; ne rien laisser d’apparent sur les sièges des véhicules. Quelques rares cas de ’’car-jacking’’ ont été signalés.
• Les cambriolages sont en augmentation à Harare. Ils sont effectués le plus souvent de nuit, par des individus susceptibles de recourir à la violence en cas de résistance. La résistance est dès lors fortement déconseillée. Il est utile de s’équiper d’un système d’alarme relié à des équipes de réaction rapide (société de gardiennage).
• Dans les zones rurales, le danger principal est lié à l’état des routes, des pistes et à la faune sauvage (crocodiles, lions), qui demeure source d’accidents réguliers. Éviter, a priori, toute baignade dans les lacs et rivières.

Recommandations
• Se tenir à l’écart de toute manifestation, réunion publique ou autre attroupement sur la voie publique. Éviter toute déclaration publique à caractère politique.
• Éviter de photographier les édifices publics et notamment tout bâtiment dépendant de la Présidence. Cela constitue un délit systématiquement sanctionné.
• Au passage des barrages routiers tenus par la police, surtout dès la tombée de la nuit, éviter tout mouvement d’humeur, ou d’impatience. Ne pas donner l’impression de vouloir forcer le barrage.
• Éviter de porter avec soi dans la rue tout bagage contenant à l’évidence des moyens de paiement (y compris les sacoches ’’bananes’’).
• Laisser ses billets d’avion, pièces d’identité, documents de voyage et objets de valeur dans les coffres des hôtels.
• Au Zimbabwe, l’homosexualité est un délit passible de sanctions. Il est recommandé de faire preuve de la plus grande discrétion : l’affichage de certains signes et de comportements susceptibles de donner lieu à interprétation peut conduire jusqu’à l’arrestation.
• Il est conseillé aux personnes qui voyagent seules ou aux groupes qui ne relèvent pas d’un voyage organisé de signaler leur présence auprès des services consulaires de l’ambassade dès leur arrivée.
• Informer l’ambassade, où une permanence fonctionne vingt-quatre heures sur vingt-quatre, de tout incident.