Vous êtes ici : Destinations >Asie >Inde >Conseils aux voyageurs

Conseils aux voyageurs - Inde

Conseils aux voyageurs

Inde

Monnaie :
La monnaie indienne est la roupie (Rp). La roupie est divisée en cent paisas.
1 EUR = 67 INR et 100 INR = 1,49 EUR
Attention, vous devez conserver vos bordereaux de change (nécessaires pour changer les roupies qui vous restent).

Il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des roupies indiennes.

Refusez systématiquement les billets déchirés ou fripés. En revanche, un trou à l'endroit du filigrane n'a pas d'importance. On peut échanger les billets abîmés dans toutes les Reserve Banks of India et State Bank of India dans les grandes villes.

Cartes de crédit :
Les cartes MasterCard, Visa, American Express et Diners Club sont largement acceptées dans les grandes villes et sur les sites touristiques.

Les chèques de voyage en dollars US sont changés sans problème, mais choisissez les émetteurs connus (American Express, Thomas Cook).

Conservez toujours quelques $US en espèces car, dans les régions reculées, il n'est pas toujours possible de changer des chèques de voyage.

N'acceptez jamais les alléchantes propositions de change au marché noir, elles dissimulent généralement une escroquerie.

On peut retirer des espèces avec une carte de crédit uniquement dans les grandes villes aux guichets de la State Bank of India, à l'Andhra Bank, à la Canara Bank, à la Bank of Baroda, à la Canara Bank, à la City Bank et à la BNP sur présentation du chéquier. La plupart des banques prennent une petite commission.

Les banques ferment à 14 h.

Si vous payez vos achats avec une carte de crédit, le montant risque d'être majoré de 10 à 25 %.

Tselana Travel ne peut en aucun cas être tenu pour responsable du moindre incident (vol ou perte) ou accident qui se produirait durant le périple et un contrat d'assistance couvrant certains risques particuliers, notamment les frais de rapatriement en cas d'accident ou de maladie doit être contracté par le voyageur.

Vous pouvez être amenés à annuler ou à reporter votre voyage. La souscription facultative à un contrat d'assurance couvrant les conséquences de certains cas d'annulation est également fortement conseillée par Tselana Travel.

Santé :
Partez en bonne santé et bien vacciné. Choléra, dengue, dysenterie, hépatites, paludisme, méningite (dans les régions de trekking), typhoïde et rage sont largement répandus.

La plupart des grandes villes sont terriblement polluées : si vous souffrez d'insuffisance respiratoire, prenez des précautions.

Ne consommez que de l'eau décapsulée sous vos yeux.

Sachez que la meilleure saison pour visiter l'Inde se situe de la mi-novembre à la fin mars. En mai, les températures atteignent facilement 40°C. En été, la chaleur est alors assez pénible et même insupportable dans les plaines.

L'Inde connaît trois saisons : une chaude, une humide et une fraîche. La chaleur commence à s'élever dans les plaines du Nord en février et devient insupportable en Avril et en Mai.

Les premiers signes de la mousson apparaissent vers la fin du mois de mai, apportant une humidité élevée, de courts et violents orages. La mousson s'installe début juin dans le Sud puis monte vers le Nord, pour couvrir l'ensemble du pays dans les premiers jours de juillet, sans apporter la fraîcheur pour autant. Elle s'achève en octobre et le Nord connaît alors des nuits fraîches, voire froides en Décembre et Janvier.

L'extrême Sud reste chaud tout au long de l'année, mais les températures deviennent très supportables. La mousson la plus importante vient du Sud-Ouest ; la côte Sud-Est est touchée par la mousson du Nord-Est, courte et très humide, de la mi-octobre à fin Décembre.

Les mois d'hiver, d'octobre à mars, sont les moins chauds et donc les plus agréables. Choisissez la période d'avril à septembre pour visiter le Sikkim et les régions himalayennes du Nord-Est. Le Cachemire et les montagnes de l'Himachal Pradesh sont un havre de fraîcheur entre mai et septembre, tandis que les déserts du Rajasthan et le Nord-Ouest de l'Himalaya ne sont jamais si beaux que pendant la mousson.

Visa : il est obligatoire et, pour l'obtenir, il faut que le passeport soit valable encore 6 mois après la date de retour. Coût pour 6 mois : 50 euros. L'entrée doit être effectuée dans les 6 mois qui suivent la date d'émission. Règlement par chèque à l'ordre de l'ambassade de l'Inde, un chèque par visa, ajouter 6 euros pour les frais de retour. Le délai d'obtention est alors de 15 jours.

À savoir : si le séjour en Inde a excédé 120 jours, il faut se munir de tous les bordereaux de change afin d'obtenir un petit papier vert de l'Income Tax Office, à présenter à l'aéroport.

Le visa ne peut, en principe, être prolongé après 6 mois, sauf raison très valable (cas de force majeure…).

Permis spéciaux : nécessaires pour se rendre dans certaines régions (notamment les Etats d'Assam, Manipur et Tripura).

Animaux domestiques : autorisation du consulat nécessaire.

Décalage horaire :
Quand il est 12h à Paris, il est 17h30 (en hiver) à New Delhi et 16h30 en été (GMT + 5 heures 30)

Douane:
Exportation d'antiquités (de plus de 100 ans) et de produits dérivés d'espèces protégées interdite

Electricité :
Courant électrique : 220 V, 50Hz, adaptateur indispensable.
Les prises de courant sont comparables à celles qu'on trouve en France
Les coupures de courant sont fréquentes dans quelques villes, en général de 10h à 13h puis de 22h à 6h du matin.
Prévoir une lampe de poche.

Pourboires :
Les restaurants et les hôtels pour touristes ajoutent systématiquement 10% de service à leur note. Ailleurs, quelques roupies suffisent. Un bakchich de 10 ou 15 roupies au contrôleur de train ou au porteur de la gare peut vous aider à obtenir une place assise ou une couchette. Le marchandage est de règle pour tous vos achats et pour les courses en taxi ou en rickshaw. Par contre, les emporium et les boutiques de luxe des grandes villes pratiquent des prix fixes.

Religion :
La religion dominante est l'hindouisme, pratiquée par environ 80% de la population. Vient ensuite l'islam, avec plus de 100 millions de fidèles. Les sikhs, au nombre de 18 millions, résident principalement dans le Penjab. Les bouddhistes ne comptent plus que 6,6 millions d'adeptes. Les jaïna sont aujourd'hui 4,5 millions et vivent essentiellement dans l'Ouest et le Sud-Ouest de l'Inde. Les parsi, au nombre de 85 000, pratiquent le zoroastrisme et se regroupent à Bombay ; l'interdiction des mariages interconfessionnels conduit à la diminution de leur nombre. Les chrétiens (22 millions) sont majoritaires au Mizoram et au Nagaland. De petites communautés juives sont installées dans plusieurs villes.
Le système des castes demeure bien vivace. Aux quatre castes répertoriées, brahmanes, kshatriya, vaisya et sudra, s'ajoute un groupe hors caste, les intouchables. Ils se désignent eux-mêmes sous le terme de dalit, signifiant opprimé ou paria. Notez toutefois que l'actuel président de l'Inde est un dalit. En tant qu'étranger, vous serez également hors caste, sans pour autant être dalit.
Ne tendez pas la main à un Indien pour le saluer mais joignez les mains à la hauteur de la poitrine. Pour des raisons religieuses, ne caressez jamais la tête d'un Indien, enfant ou adulte, et ne dirigez pas vos pieds vers une personne, un temple ou la statue d'un dieu. Ôtez vos chaussures avant de pénétrer dans un lieu saint.
N'oubliez pas que la main gauche est impure et n'utilisez que votre main droite pour manger.

Attention au vol, particulièrement dans les trains et dans les transports publics.

N'acceptez pas de boissons ou de nourritures de personnes de rencontre.

L'Inde est désormais sévère en matière de drogue.